Loading…

Conseil en affaires européennes.

Accéder aux financements européens, maîtriser les enjeux réglementaires européens et susciter des intérêts auprès des décideurs au niveau de l’Union européenne
Commencez à explorer

Troisième Village de la LegalTech à Paris

Le 3ème Village de la LegalTech se tenait les 27 et 28 novembre derniers à Paris.

Organisé par Open Law et le Village de la Justice, ce rendez-vous annuel français de la LegalTech a réuni plusieurs dizaines d’intervenants et des milliers de participants pour s’informer et débattre de l’avenir des professions juridiques et de la justice à l’ère du numérique et des technologies avancées.

LOGO FRANCE CMJN

 

 

Sébastien Blanchard, gérant d’Egemone Consulting, a participé aux deux jours de salon pour aller à la rencontre des acteurs de l’écosystème LegalTech, échanger autour des solutions proposées et s’enrichir des transformations numériques déjà mises en œuvre par certains professionnels.

 

Ainsi, certaines innovations récentes induisent de réelles transformations dans la façon dont le professionnel du droit travaille ou interagit avec sa clientèle. Par exemple, les solutions basées sur l’open data, augmentées par l’intelligence artificielle, permettent un gain de temps important en matière de recherche de décisions jurisprudentielles, que celles-ci soient prononcées par des juridictions françaises ou européennes. C’est donc là un enjeu d’efficacité et de compétitivité du professionnel, qui pourra se concentrer plus longuement sur sa valeur ajoutée de conseil.

 

IMG_20181127_110914557

 

Un deuxième exemple peut être tiré de la technique du Legal Design. Si une collaboration entre un professionnel juridique et un designer apparaît a-priori étrange ou inopportune, le développement récent du Legal Design démontre le contraire et les bénéfices qui peuvent en être tirés.

 

Simplifier un long contrat via le visuel, éclaircir grâce au design les différents choix qui peuvent être opérés par le client lors de la rédaction d’un pacte d’associé…autant d’applications concrètes du Legal Design qui vont transformer la relation qu’a le client avec le juriste, puisque le client ne sera plus simplement récepteur des informations et de l’expertise transmises par le professionnel, mais acteur de son propre chemin juridique. Le « parcours-client », au cœur des méthodes de communication et de marketing, s’en trouve donc bouleversé : l’empathie dont fait preuve le professionnel pour être à l’écoute du justiciable, pour lui donner toutes les clés d’information, de compréhension et de décision encourage ce dernier à s’investir pleinement dans sa relation et à collaborer de nouveau avec le professionnel dès qu’une situation l’impose.

 

20181128_144530

 

 

Avec un marché français d’environ 250 LegalTechs (pour environ un millier au plan mondial), le dynamisme du secteur est très important et les pistes de transformation de la justice se multiplient. Certaines questions de réglementation s’ouvrent également, en témoignent les travaux initiés à l’échelle européenne sur l’intelligence artificielle et l’éthique des algorithmes, qui pourraient impacter certaines start-ups du droit. L’on pense également aux travaux sur la Blockchain, menés tant au plan international qu’au plan européen.

 

Par conséquent, le constat est clair : le monde du droit ne peut désormais faire abstraction du monde numérique et les professionnels doivent donc s’accaparer ces technologies et innovations pour continuer à offrir des prestations de services à haute valeur ajoutée pour les clients.